Echanges Tournefeuille / CEO

Dans le contexte d’élargissement du club sur l’Ouest Toulousain et dans une volonté de dynamiser notre partenariat avec la ville de Tournefeuille, celle-ci nous a conviés à participer à un séminaire sur la ville d’Irun en Espagne.

De gauche à droite: Bruno TERRINHA (adhérent CEO), Danielle BUYS (Déléguée aux affaires extérieures de la ville de Tournefeuille et aux affaires culturelles pour Toulouse Métropole), Françoise HONDAGNEU (Adjointe au maire déléguée aux affaires culturelles), Alain IVORRA (adhérent CEO) et Agnès ARNAULD DES LIONS (adhérente CEO).

 

Le thème portait sur le tourisme culturel et les villes créatives.

Cette rencontre est à l’initiative de l’Union Européenne sous la dénomination “Interreg POCTEFA” et de la fondation Kreanta qui conduit ce projet nommé “Routes Singulières”.

L’objectif est de créer un réseau transfrontalier de villes petites et moyennes, situées dans l’aire d’influence de grandes capitales régionales (exemple: Tournefeuille avec Toulouse), afin de renforcer leur activité à travers des stratégies de coopération en matière de tourisme culturel. Il vise à faire de l’activité touristique un des leviers du développement économique local, ainsi qu’un outil favorisant la connaissance mutuelle.

La ville de Tournefeuille fait partie des toutes premières communes à avoir participé à ce projet. 

Les six partenaires du projet sont les villes d’Irun et Barakaldo (Pays Basque: San Sébastian), les villes de Tournefeuille et Foix (Région Occitanie Toulouse), la ville de Sant Just Desvern (Catalogne: Barelona) et la Fondation Kreanta. Le projet “Routes Singulières” reçoit le support du programme de coopération territorial de l’UE. Il a une durée de 3 ans (2016/2019) et un budget de 2.213.540 €, dont 65% est financé par les fonds européens FEDER dans le cadre du Programme Opérationnel de Coopération Espagne-France-Andorre.

Sur ces journées de conférences, nous avons pu rencontrer divers artistes dont :

• La compagnie Tourisme Imaginaire qui investit des lieux du patrimoine oublié ou des friches industrielles dans le sud du Tarn. Ces lieux se transforment en espaces d’art contemporain éphémères. Des visites guidées sont ainsi organisées, embarquant le public dans un bus, accompagné de guides-comédiens, vers ces lieux peu ou mal connus du patrimoine architectural, industriel et commercial.

• La société AUTANTYK avec M.Patrick THAUNAY.
Cet ancien chef d’entreprise reconverti dans le monde de la culture souhaite intégrer l’art dans l’entreprise comme révélateur de richesse. La compagnie propose un autre regard sur la relation au travail. Elle introduit l’art au sein des organisations grâce à l’intelligence émotionnelle et au développement d’un lien social fort.

La dernière matinée s’est passée au sein d'un Fablab dans lequel nous avons pu développer et enrichir des propositions sur des idées d’innovation du quartier ferroviaire d'Irun. Étaient conviés des partenaires du séminaire dont nous-mêmes, avec des habitants du quartier, des associations, des universitaires, …

 

• Rencontre avec M. Damien SILES: Directeur du quartier de l’innovation de Montréal.

Cette rencontre fait un parallèle avec notre délégation canadienne qui a abordé les sujets économiques sur Québec, Victoriaville et Montréal.

Le quartier de l’innovation est un écosystème au cœur de Montréal, né en 2013. Il s’agit d’une initiative fondée sur quatre piliers: éducation et recherche, industrie, urbanisme et développement social et culturel. Situé au centre de Montréal, c’est un espace urbain où co-habitent des particuliers, des établissements universitaires, des entreprises, des associations, des artistes, des étudiants et des entrepreneurs. Le quartier est aussi un laboratoire urbain de l’innovation où l’on explore la technologie 5G et où l’on met en place une “boutique neoshop”. Le quartier est devenu un facteur de l’attraction du talent et de l’investissement pour Montréal et un référent international dans le domaine des districts de l’innovation urbaine.

Cette dernière présentation marque bien l’idée de cohabitation qui doit se créer entre différents domaines culturel, industriel et urbain.

Cette démarche ne peut se concrétiser durablement que:
-  si l’univers du tourisme s’enrichit de l’apport de la création
-  si la dimension économique du tourisme et de l’industrie permettent d’offrir de nouveaux débouchés et de nouveaux champs d’action aux acteurs culturels
-  et si les projets s’inscrivent dans une dynamique de transformation du territoire bénéficiant autant aux touristes, aux entreprises qu’aux habitants.

Contact

CEO
ZI en JACCA
29 Chemin de la Nasque
31770 COLOMIERS
Tel: 05 61 49 82 39

Le Mémo du CEO

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner à flux Le Mémo du CEO
Nos partenaires